LE SUEDOIS

A la fois relaxant et tonifiant, le massage suédois agit sur les douleurs musculaires et articulaires, relâche les tensions, stimule la circulation sanguine et lymphatique. C’est un excellent antistress. Cette technique essentiellement musculaire comporte de nombreuses manœuvres spécifiques ayant pour effet de dénouer les tensions localisées, de favoriser une bonne oxygénation des tissus. Ce protocole présente l’avantage de pouvoir être adaptée en fonction des besoins du receveur : pression légère ou profonde, rythme relaxant ou tonique, travail de zones spécifiques ou globalité du corps. Le massage suédois utilise cinq types de mouvements : L’effleurage, le pétrissage, La friction, la percussion et la vibration. Étant donné que les manœuvres varient selon les besoins de la personne massée et donc, selon l’objectif du massage, vous adapterez vous-même le déroulement de votre massage à partir des bases suivantes.

L’effleurage : Cette première manœuvre du massage suédois a pour but d’instaurer le contact entre vous et la personne massée et de détendre ce dernier. Le pétrissage : Le but est ici de préparer la personne à des pressions plus profondes, en chauffant ses muscles. Le pétrissage s’effectue avec les doigts et la pulpe du pouce. Composée de mouvements de malaxage, de compression, de roulement et de pression, cette technique du massage suédois consiste à soulever légèrement le muscle de l’os. La circulation sanguine est alors stimulée et les toxines qui engorgeaient les muscles sont évacuées. Pour effectuer cette technique issu du massage suédois, vous vous placerez à côté de la personne, de façon à masser ses muscles dans le sens des fibres. La friction : Le but de la friction dans un massage suédois est de défaire les nœuds des muscles, lesquels engendrent les fameuses sensations de raideur et d’inconfort. À l’aide de vos doigts, de vos pouces, de vos paumes et de vos coudes, exercez des pressions assez importantes tout en effectuant des mouvements circulaires (sans toutefois blesser) le long de la colonne vertébrale et au niveau des régions osseuses. La percussion : Il s’agit maintenant de détendre les muscles, à l’aide de mouvements saccadés. Pour ce faire, effectuez différentes manœuvres de percussion. La plus connue est le « hachoir » (tapotements avec les arrêtes extérieures des mains), dans le massage suédois, il existe aussi les tapotements avec les poings (avec les bords externes des mains, et non avec les pointes des phalanges !) ainsi que les tapotements avec les mains (serrez pour cette étape tous vos doigts ensemble, afin que vos paumes forment un creux et ne soient donc pas en contact avec la personne). La vibration : Comme son nom l’indique, cette manœuvre consiste à faire vibrer le corps de la personne massée. Placez vos mains à plat sur la zone à masser et secouez-les rapidement afin de relâcher tout le tissu musculaire et stimuler la circulation.

Jour 1 :  Définition du protocole suédois,  Manœuvres du dos,  Manœuvres des bras,  Jambes face postérieure, Étirements et retour sur la journée de formation. Jour 2 :  Révision dos et des jambes face postérieure,  Jambes face antérieure, Étirements,  Manœuvres des bras,  Travail de l’ensemble, Retour sur la journée de formation. Jour 3 :  Abdomen, Nuque et visage,  Ateliers de manœuvres selon les besoins de chacun,  Étirements,  Enchaînement du protocole complet, Retour sur les 3 jours de formation, Évaluation finale.